L’insertion

Les contrats d’insertion proposés au sein du chantier combinent travail et accompagnement afin de proposer aux salariés en insertion un véritable tremplin vers le retour à l’emploi durable.

Un parcours varié et adapté

Afin d’assurer ce tremplin, toute une palette d’actions d’accompagnement est mise à disposition des salariés en insertion :

  • des entretiens individuels : un.e accompagnateur.ice socioprofessionnel.le aide à construire un projet professionnel et de faire un bilan régulier de chacun des contrats permettant de constater les savoir-faire présents, fixer des objectifs de progression, relater les démarches effectuées et envisager les suivantes dans le sens du projet.
  • des formations et informations individuelles ou collectives : à l’initiative des salariés ou celle de l’équipe, elles peuvent être réalisées sur votre temps de travail, sur le site du Peux ou au sein d’une autre structure
  • des simulations d’entretien d’embauche : elles sont assurées par l’ accompagnateur.ice socioprofessionnel.le en fonction des besoins des salariés.
  • les périodes de mise en situation en milieu professionnel (PMSMP) : pour découvrir un métier, confirmer un projet professionnel ou initier une démarche de recrutement. Les salariés peuvent effectuer des stages d’environ 2 semaines tout en maintenant leur rémunération.
  • des mises en relation avec des entreprises.
  • un accompagnement en lien avec les partenaires (Pôle emploi, Mission locale, services sociaux, etc.).
  • l’absence de préavis : si les salariés accompagnés trouvent un emploi ou une formation avant la fin de leur contrat de travail,  ils peuvent rompre ce dernier à tout moment et sans délai.
  • la suspension du contrat de travail : en cas de période d’essai dans une autre entreprise, ils peuvent suspendre leur contrat de travail durant 1 mois maximum. Si l’essai est insatisfaisant, ils peuvent reprendre leur poste aux Chantiers Peupins au cours du mois de la suspension.
  • les ordinateurs et connexions internet des encadrants et de l’accompagnateur socioprofessionnel : ils peuvent être mis à leur disposition selon les besoins.

Parallèlement à ces actions d’accompagnement, les salariés découvrent l’ensemble des activités de production du chantier d’insertion et sont amenés à tourner sur chacune d’entre elles.

L’accompagnement socioprofessionnel en chiffres

Chiffres 2017 :

  • 32 personnes en parcours d’insertion accueillies par le Chantier : 5 femmes et 27 hommes.
  • durée moyenne des parcours = 12 mois
  • taux de sorties dynamiques = 50%

Les salariés embauchés en insertion le sont pour une durée déterminée de 2 ans maximum. Ils peuvent quitter la structure à tout moment pour un emploi, une formation qualifiante ou pour créer/reprendre une entreprise, ce qui constitue une “sortie dynamique”.

Des salariés accompagnés témoignent

temoignage-1

Mon parcours se passe très bien, je produis des palettes, des plateaux, je fais du démontage, de la scie.

Ca faisait trois ans que j’étais sans travail, je n’en trouvais pas. Du coup ça remonte le moral de se remettre en activité. Au début c’était dur de retrouver un rythme de travail, mais aujourd’hui ça fait huit mois que je suis aux Chantiers Peupins.

Avec l’aide de ma compagne, je consultais souvent les offres d’emploi mais la plupart d’entre elles demandent de savoir lire et écrire. En même temps que mon contrat en insertion j’ai donc commencé une formation au Greta pour développer mes compétences en lecture et écriture. Cet accompagnement me permet de mieux me projeter et plus tard j’aimerais passer mon CAP Mécanique.

Salarié en parcours d’insertion aux Chantiers Peupins

 

temoignage-2

Je n’ai jamais aimé dépendre des autres, je ne voulais pas rester à la maison. J’aime bien découvrir de nouvelles choses. J’ai vu qu’il y avait déjà trois femmes donc je me suis dit que je pouvais tenter. Aujourd’hui, je suis contente de me réveiller le matin.

Je tourne sur tous les postes depuis deux mois : l’assemblage de palettes, le plateau des palettes, les scies, le démontage, la réparation. Ca m’apporte de l’expérience, je peux dire à mes enfants : « j’ai fait tout ça », pour qu’ils voient que je travaille afin de subvenir à leurs besoins. C’est aussi une façon de leur montrer l’exemple.

Ici, aux Chantiers Peupins, les encadrants sont cools et ouverts et il y a plein de gens d’horizons différents. Pour le moment je peux faire cela bien que ce soit très différent de ce que j’ai fait avant. Je veux approfondir mes compétences en français oral et écrit, pendant mon parcours d’insertion. A termes, j’aimerais faire de la garde d’enfants car j’en ai élevés six.

Salariée en parcours d’insertion aux Chantiers Peupins